Accor annonce ses résultats annuels 2019

  • CHIFFRE D'AFFAIRES EN HAUSSE DE 16,0% À 4049 M € (+ 3,8% LFL)
  • EBITDA EN HAUSSE DE 14,8% À 825 M € (+ 5,9% LFL)
  • FLUX DE TRÉSORERIE GRATUITS RÉCURRENTS DE 434 MILLIONS D'EUROS
  • RÉSULTAT NET, PART DU GROUPE DE 464 M €
  • 327 HÔTELS ET 45 108 CHAMBRES AJOUTÉS
  • PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS: 600 MILLIONS D'EUROS EN 2020 ET 400 MILLIONS D'EUROS EN 2021
  • Sébastien Bazin, président-directeur général d'Accor, a déclaré:

    «Le Groupe a de nouveau enregistré une performance record pour l'exercice 2019. Ceci est d'autant plus remarquable dans un contexte macroéconomique difficile et au vu de notre transformation réussie, parallèle à la croissance. Aujourd'hui, Accor est plus diversifié que jamais et constitue un groupe pleinement actif. À l'avenir, nous poursuivrons la mise en œuvre de notre stratégie, en nous concentrant sur notre feuille de route et la création de valeur pour les actionnaires. Bien que ce soit une période difficile pour la Chine, nos pensées vont au peuple chinois, à nos équipes, à nos clients et à nos partenaires. Alors que nous gérons activement la situation dans la région, nous nous concentrons sur les fondamentaux, qui sont la pierre angulaire de notre modèle commercial: l'excellence de nos 300 000 collaborateurs, nos marques puissantes, nos outils de distribution les plus performants et nos programmes de fidélisation, notre position de leader consolidée dans les régions à fort potentiel et notre situation financière très solide. En tirant parti de ces actifs, nous sommes confiants dans notre capacité à poursuivre nos objectifs de croissance et à améliorer les rendements durables pour les actionnaires. »

    Les résultats annuels 2019 confirment la solidité du modèle actif-léger. L'entreprise a atteint ses objectifs malgré un environnement incertain. Après avoir ajouté 45 108 chambres (327 hôtels) en organique sur la période, dont 12 954 chambres (65 hôtels) sur le segment Luxe, Accor dispose d'un portefeuille de 739 537 chambres (5 036 hôtels) et d'un pipeline de 208 000 chambres (1 206 hôtels). ) au 31 décembre 2019, dont 76% dans les marchés émergents.

    Forte croissance du chiffre d'affaires consolidé

    Chiffre d'affaires consolidé 2019 totalisé 4 049 millions d'euros, + 3,8% à données comparables (LFL) et en hausse de 16,0% comme indiqué par rapport à l'exercice 2019-2020. (1) Information financière proforma.

    (2) A périmètre constant: à périmètre et taux de change constants.

    Les revenus déclarés pour la période reflètent les facteurs suivants:

  • Modifications du périmètre de consolidation (acquisitions et cessions) ont eu un impact positif de 380 millions d'euros (+ 10,9%), principalement grâce aux contributions de Mantra et Mövenpick;
  • Effets de change impact positif de 48 millions d'euros (+ 1,4%), principalement dû au dollar américain (50 millions d'euros).
  • Recettes HotelServices

    Services d'hôtel signalé un volume d'affaires de 22 milliards d'euros, contre 20 milliards d'euros en 2019-2020, et un chiffre d'affaires de 2 894 millions d'euros, en hausse de 4,6% à données comparables. Cela reflète la résilience générée par la diversification géographique et sectorielle des activités et par l'expansion du réseau hôtelier.

    Revenus de gestion et de franchise (M&F) en hausse de 3,8% à périmètre constant à 1 026 millions d'euros, reflétant la croissance du Groupe sur tous ses marchés.

    (1) Informations financières pro forma.

    (2) A périmètre constant: à périmètre et taux de change constants.

    Le RevPAR consolidé a globalement progressé de 1,7% sur la période.

    Les revenus de M&F ont augmenté L'Europe  (+ 4,0% à données comparables), soutenu par une croissance du RevPAR de 2,6% tous segments confondus.

  • Dans France, RevPAR progresse de 2,6% à données comparables. Le solide premier semestre de l’année, soutenu par des événements tels que le Salon du Bourget et la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, a été compensé par une fin d’année plus douce. La région parisienne (RevPAR en hausse de 1,6% sur l'année 2019) a souffert de l'absence de certaines conventions majeures (Autoshow, SIAL,…) et des grèves qui ont eu un impact sur la clientèle entreprise au quatrième trimestre, tandis que les villes régionales étaient plus résilients (+ 3,3%);
  • Le RevPAR est resté stable (+ 0,2%) au Royaume-Uni, avec des différences considérables qui persistent entre Londres et les villes régionales. L'augmentation du RevPAR à Londres (+ 2,0%) reflète le marché du tourisme intérieur toujours dynamique, compensant la baisse du RevPAR observée dans les villes régionales (-1,7%) due à la faiblesse de la demande des entreprises;
  • Le RevPAR a augmenté de 1,4% en Allemagne. La croissance du RevPAR s'est accélérée au quatrième trimestre, comme prévu, en raison d'un calendrier des salons plus favorable.
  • Revenus M&F en Asie-Pacifique est en hausse de 2,3% à données comparables malgré un RevPAR légèrement négatif pour l'année 2019 (-0,9%). La tendance a continué de se dégrader au quatrième trimestre (-1,9%).

  • Le RevPAR est en baisse de 6,1% en Chine en 2019. Alors que la demande intérieure est restée forte, les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis, combinées aux troubles à Hong Kong, ont continué de détériorer les conditions du marché. Cela a eu un impact significatif sur les affaires;
  • Croissance du RevPAR en Australie était légèrement négatif à -0,8%. Le ralentissement du tourisme en provenance de Chine a affecté la demande et les principaux incendies qui ont éclaté dans le pays ont eu un impact négatif en fin d'année.
  • Revenus M&F dans le Moyen-Orient et Afrique La région a augmenté de 5,3% malgré une croissance modérée du RevPAR de 0,9%. Cette forte croissance du chiffre d'affaires peut être attribuée à l'expansion du réseau dans la région et à la réception de paiements pour rupture de contrat.

    Revenus M&F en Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes en hausse de 1,5%, tirée par la croissance du RevPAR de 0,7% dans la région.

    Enfin, Amérique du Sud a continué d'afficher une croissance importante, notamment au Brésil, avec un chiffre d'affaires en hausse de 13,0% reflétant une augmentation de 12,3% du RevPAR.

    Services aux propriétaires, qui comprend la division Ventes, Marketing, Distribution et Fidélité, ainsi que les services partagés et le remboursement des frais de personnel hôtelier, générés revenu de 1867 millions d'euros, contre 1654 millions d'euros sur l'année 2019-2020.

    Actifs hôteliers et autres revenus

    Actifs hôteliers et autres Le chiffre d'affaires est en hausse de 2,9% à données comparables à 1 077 millions d'euros. La hausse de 43,4% enregistrée reflète notamment la consolidation de Mantra en mai 2019-2020 et de Mövenpick en septembre de la même année. À la suite du reclassement des activités immobilières d’Orbis en actifs destinés à la vente conformément à IFRS 5, ce segment a été principalement tiré par la région Asie-Pacifique.

    Hors Orbis et le portefeuille d'hôtels loués Mövenpick, la base hôtelière de la division est composée de 163 hôtels et 29 417 chambres au 31 décembre 2019.

    Revenus des nouvelles entreprises

    Nouvelles entreprises (services de conciergerie, location de maisons de luxe, ventes privées de séjours dans des hôtels de luxe et services numériques pour hôtels) ont réalisé un chiffre d'affaires de 159 millions d'euros à fin décembre 2019, en hausse de 3,8% à périmètre constant. L'augmentation de 7,2% déclarée reflète les acquisitions de ResDiary et Adoria en avril et juin 2019-2020, respectivement.

    La performance en Asie-Pacifique affectée par Mantra

    Les différentes cessions immobilières d'Accor, combinées à la forte croissance organique du système dans la région et à l'acquisition de Mantra en mai 2019-2020, ont laissé le chiffre d'affaires consolidé très exposé à l'Asie-Pacifique, à 33% du chiffre d'affaires (hors frais de remboursement).

    Cette augmentation de l'exposition au chiffre d'affaires en Asie-Pacifique est couplée au poids relativement plus important des actifs hôteliers que dans les autres régions. Ces entreprises sont intrinsèquement plus sensibles aux conditions économiques. Cette sensibilité était particulièrement évidente chez Mantra en 2019 car elle a dû faire face à une dégradation de l'environnement en Australie, entraînant une dépréciation de 150 millions d'euros.

    La région Asie-Pacifique est également actuellement durement touchée par la crise sanitaire liée à Covid-19, dont les effets sont mondiaux et difficiles à mesurer. Accor fournira des informations complémentaires lors de sa présentation des résultats.

    EBITDA

    EBITDA consolidé se tenait à 825 millions d'euros au 31 décembre 2019, en hausse de 5,9% à données comparables et de 14,8% en données publiées par rapport à l'exercice 2019-2020. Ceci est conforme à l'objectif de 820 millions d'euros à 840 millions d'euros annoncé par le Groupe en octobre.

    (1) Informations financières pro forma.

    (2) A périmètre constant: à périmètre et taux de change constants.

    Marge d'EBITDA diminué de 20 pb à 20,4%.

    (1) Informations financières pro forma.

    EBITDA HotelServices par métier

    le Marge d'EBITDA HotelServices diminué de 180 pb en raison des coûts associés au plan d'investissement marketing lancé en février 2019 et présenté dans les services aux propriétaires.

    (1) Informations financières pro forma.

    EBITDA Management & Franchise par région

    (1) Informations financières pro forma.

    (2) A périmètre constant: à périmètre et taux de change constants.

    Services d'hôtel' Gestion et franchise la division enregistre une progression à périmètre EBITDA de 8,3%, dopé par des reprises de provisions dans presque toutes les régions. Retraité de cet impact, la croissance à périmètre constant aurait été de 6,0%. L'Europe (+ 6,6%) a bénéficié des économies de coûts générées par le plan de restructuration de la fonction corporate, comme annoncé lors de la journée investisseurs de novembre 2019-2020.

    Actifs hôteliers et autres EBITDA

    Actifs hôteliers et autres EBITDA s'élevait à 216 millions d'euros en 2019 contre 154 millions d'euros en 2019-2020. Cette augmentation substantielle est principalement due à l'acquisition de Mantra et Mövenpick. La marge d'EBITDA de Hotel Assets était de 20,0%.

    À périmètre constant, la baisse de 7,3% traduit la forte exposition de cette division à l’Asie-Pacifique, et à l’Australie en particulier, où la croissance du RevPAR est négative. Le levier d'exploitation de ces activités accroît la sensibilité de l'EBITDA aux conditions du marché.

    EBITDA des nouvelles entreprises

    EBITDA des nouvelles entreprises En forte amélioration à – 2 millions d'euros en 2019 contre – 20 millions d'euros en 2019-2020, reflétant les premiers résultats de la stratégie de restructuration et de rationalisation des activités onefinestay et John Paul. Comme prévu, l'EBITDA a atteint son point mort au quatrième trimestre 2019.

    Bénéfice net

    (1) Informations financières pro forma.

    (2) A périmètre constant: à périmètre et taux de change constants.

    Sur l'année 2019, le résultat net des activités poursuivies s'est sensiblement amélioré pour s'établir à 447 millions d'euros. Il a été soutenu par la constatation d'une plus-value significative de 301 millions d'euros liée à la cession d'environ 5% du capital de Huazhu, qui a compensé la dépréciation de 150 millions d'euros pour Mantra. Le résultat net part du groupe s'établit à 464 millions d'euros. Au cours de la même période en 2019-2020, la cession de 65% du capital d'AccorInvest a entraîné la constatation d'une plus-value de 2,4 milliards d'euros.

    Flux de trésorerie disponible récurrent robuste et situation financière saine

    (1) Informations financières pro forma.

    (2) (EBITDA – dépenses récurrentes – paiement des dettes de location) / (EBITDA – paiement des dettes de location)

    Flux de trésorerie disponible récurrent s'élève à 434 millions d'euros au 31 décembre 2019, reflétant un taux de conversion cash de 77%.

    Dépenses récurrentes—qui comprend l'argent clé payé par HotelServices pour son développement et ses investissements numériques et informatiques, ainsi que les dépenses de maintenance des autres hôtels détenus et louéss'élevait à 161 millions d'euros en 2019, contre 106 millions d'euros l'année précédente.

    Dette nette s'élevait à 1 333 millions d'euros au 31 décembre 2019, soit une augmentation de 180 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2019-2020, principalement en raison de la comptabilisation de passifs de location selon IFRS 16 pour un montant de 978 millions d'euros, compensée par la cession d'une participation de 5,2% dans AccorInvest (199 millions d'euros) et une participation d'environ 5% dans Huazhu (398 millions d'euros), ainsi que la transaction de cession-vente portant sur les hôtels loués Mövenpick (430 millions d'euros).

    En janvier 2019, Accor a placé avec succès deux obligations: une obligation senior de 600 millions d'euros à échéance 2026 avec un coupon de 1,75% et une obligation hybride perpétuelle de 500 millions d'euros avec un coupon de 4,38% et une première date d'appel en 2024. Ces transactions ont permis remboursement anticipé d'une obligation de 350 millions d'euros venant à échéance en 2021 avec un coupon de 2,63% et le remboursement de 386 millions d'euros sur l'obligation hybride perpétuelle avec une première date d'appel en 2020.

    En octobre 2019, Accor a encore optimisé son capital hybride en plaçant une nouvelle obligation hybride perpétuelle de 500 millions d'euros avec un coupon de 2,63% et une première date d'appel en 2025. Cette opération lui a permis de financer le rachat de 386 millions d'euros à perpétuité obligation hybride avec une première date d'appel en 2020. Suite à ce deuxième rachat, Accor avait remboursé au total 85,7% du montant de l'obligation hybride initialement émise en 2014.

    Cette série d’opérations de gestion du passif a abaissé le coût moyen de la dette du Groupe à 1,8% et a porté sa maturité moyenne à un niveau confortable de 3,7 ans au 31 décembre 2019.

    Les dividendes

    Sur la base de ses résultats 2019 et sur recommandation de son Conseil d'administration, Accor demandera à l'Assemblée générale des actionnaires du 30 avril 2020 d'approuver le versement d'un dividende de 1,05 € par action avec l'option de paiement entièrement en numéraire ou entièrement en actions avec une remise de 5%.

    Au-delà du programme de rachat d'actions de 300 millions d'euros déjà lancé le 20 janvier 2020, deux nouveaux programmes de rachat d'actions seront lancés pour 300 millions d'euros en 2020 et 400 millions d'euros en 2021. Au-delà, le Groupe prévoit de maintenir une politique de retour aux actionnaires en plus de sa politique de distribution de dividendes ordinaires.

    Événements en 2019

    Le financement

    En janvier 2019, Accor a réalisé avec succès deux opérations de gestion de passif:

  • Le 24 janvier, Accor a placé deux obligations, pour 1,1 milliard d'euros:
  • une obligation hybride perpétuelle de 500 millions d'euros avec un coupon de 4,38%;
  • une obligation senior de 600 millions d'euros à 7 ans avec un coupon de 1,75%.
  • Les deux transactions ont été sursouscrites environ six fois, reflétant la forte confiance des investisseurs dans le nouveau modèle économique, le potentiel de croissance et le profil de risque attrayant du Groupe.

  • Au 31 janvier, Accor a clôturé avec succès ces offres et a partiellement remboursé deux obligations, à savoir une obligation hybride perpétuelle (coupon 4,12%) et une obligation senior venant à échéance en 2021 (coupon 2,63%), pour un montant total de 736 millions d'euros:
  • 386 millions d'euros sur l'obligation hybride perpétuelle (900 millions d'euros émis en juin 2014);
  • 350 millions d'euros sur l'obligation 2021.
  • Le 25 février, Accor a mis en place un programme de Papier Commercial Européen Négociable (CP NEU) de 500 millions d'euros. Avec ce programme, Accor a diversifié ses sources de financement tout en optimisant son coût moyen de l'endettement.

    En octobre 2019, Accor a encore optimisé son capital hybride:

  • Le 23 octobre, Accor a placé avec succès une obligation hybride perpétuelle de 500 millions d'euros avec un coupon de 2,625%. Il a été sursouscrit environ six fois, reflétant le regain de confiance des investisseurs;
  • Le 30 octobre, Accor a annoncé avoir finalisé le refinancement de son capital hybride avec une offre publique d'achat réussie sur une obligation hybride perpétuelle (coupon de 4,12%) pour un montant de 386 millions d'euros. À l'issue de ce deuxième rachat, Accor avait remboursé au total 85,7% du montant de l'obligation hybride initialement émise en 2014.
  • Transformation vers un modèle économique allégé

    Le 23 janvier, Accor a confirmé avoir acquis une participation de 33,15% dans Orbis pour environ 339 millions d'euros. Accor détenait alors une participation de 85,84% dans le capital d’Orbis. Accor a ainsi renforcé son contrôle sur Orbis, consolidant ainsi sa position de leader en Europe de l'Est. Il a signé un accord de coopération en vertu duquel le Groupe et Orbis travailleraient sur des options structurantes.

    Le 12 juin, Accor a annoncé des avancées significatives dans le processus de cession d'Orbis. Accor acquerrait l'activité de services hôteliers d'Orbis pour 286 millions d'euros et entamerait le processus de cession de ses activités immobilières, dont la valeur brute des actifs (hors frais généraux) était de 1,18 milliard d'euros à fin 2019-2020.

    Le 18 novembre, Accor a annoncé un accord de cession d'une participation de 5,2% dans AccorInvest à plusieurs actionnaires existants de la société, pour environ 200 millions d'euros.

    Le 5 décembre, Accor a annoncé avoir conclu un accord définitif de vente d'environ 5% du capital de Huazhu Group Limited pour 451 millions de dollars.

    Le 16 décembre, Accor a annoncé deux nouvelles transactions et un retour supplémentaire aux actionnaires:

  • Un accord contraignant de vendre sa participation de 85,8% dans Orbis correspondant à un produit de 1,06 milliard d'euros, en ligne avec la valeur d'actif brute d'Orbis;
  • Une opération de restructuration du portefeuille hôtelier loué de Mövenpick par le biais d'un accord de cession-vente, réduisant ainsi la dette consolidée d'Accor de 430 millions d'euros.
  • Accor a ainsi renforcé sa solidité financière et annoncé un retour aux actionnaires de 1,0 milliard d'euros, qui devrait être exécuté au cours des 24 prochains mois.

    Activités hôtelières

    Le 21 février, Accor a annoncé le lancement d'une nouvelle promesse client incarnée par le programme «ALL Accor Live Limitless», qui associera ses plateformes de distribution à un nouveau programme de fidélité expérientiel. Dans ce contexte, le Groupe a également annoncé plusieurs partenariats internationaux, notamment avec AEG, IMG et le Paris Saint-Germain Football Club. TOUS deviendra le partenaire principal et le sponsor officiel du maillot à partir de la saison 2019/2020.

    Le 4 mars, Accor a poursuivi l'élargissement de son portefeuille de marques avec le lancement de sa nouvelle marque lifestyle de milieu de gamme, TRIBE.

    Le 5 mars, sbe a lancé une nouvelle marque mondiale de style de vie, The House of Originals.

    Le 4 avril, Accor a annoncé l'ouverture de deux hôtels majestueux en Inde, Raffles Jaipur et Raffles Udaipur. Cette décision marque une nouvelle direction pour Accor dans ce pays, avec un accent accru sur les marques de luxe et premium.

    Le 20 juin, Accor et Air France-KLM ont renforcé leur partenariat de programme de fidélité, permettant aux membres des programmes de fidélité Flying Blue et ALL de cumuler des miles et des points simultanément.

    Le 6 novembre, Accor et Alibaba ont conclu un partenariat stratégique pour développer une gamme complète d'applications numériques et de programmes de fidélité qui amélioreront l'expérience des consommateurs et des voyageurs.

    Autre

    Le 2 septembre, Accor a annoncé le lancement d'un nouveau plan d'actionnariat salarié international dans 12 pays.

    Le 4 octobre, Accor a annoncé la reprise du contrat de liquidité conclu avec Rothschild Martin Maurel, suspendu depuis le 27 juillet 2019-2020.

    Le 12 décembre, le conseil d’administration du groupe Accor a décidé de proposer la reconduction de Sébastien Bazin au poste de président-directeur général pour une durée de trois ans.

    Événements ultérieurs

    Le 20 janvier 2020, Accor a conclu un accord avec un prestataire de services d'investissement pour réaliser un rachat d'actions de 300 millions d'euros.

    Le 22 janvier 2020, Accor et Sabre ont uni leurs forces pour créer la première plate-forme technologique unifiée pour l'industrie hôtelière.

    Le 18 février 2020, Accor et Visa, leader mondial des paiements numériques, ont annoncé un partenariat mondial pour offrir de nouvelles expériences de paiement aux membres de fidélité ALL-Accor Live Limitless.

    Les logos, noms de produits et de sociétés mentionnés sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.

    © 2020 Hotel News Resource

    Accor annonce ses résultats annuels 2019
    4.9 (98%) 32 votes