Restructuration stratégique de la dette

Inde:

                                Restructuration stratégique de la dette

28 octobre 2015

Rajani Associates

Pour imprimer cet article, il vous suffit de vous inscrire ou de vous connecter sur Mondaq.com.

RESTRUCTURATION STRATÉGIQUE DE LA DETTE – UNE INTRODUCTION

  • Le concept de dette stratégique
    Restructuration ("SDR") a été
    introduit par la Reserve Bank of India (le
    "RBI") dans le régime DTS (le
    "Schème") pour aider les banques à récupérer
    prêts en prenant le contrôle des sociétés cotées en difficulté.
  • Le régime a été adopté avec une
    en vue de relancer les entreprises stressées et de fournir des établissements de crédit
    avec un moyen d'initier un changement de direction dans les entreprises qui échouent
    atteindre les jalons de la restructuration de la dette des entreprises
    ("CDR").
  • Le régime est postérieur au CDR ou
    tout autre exercice de restructuration entrepris par les sociétés.
  • ADMISSIBILITÉ

  • La conversion des dettes impayées peut
    être effectué par un consortium d'établissements de crédit. Un tel consortium
    est connu comme le Joint Lenders Forum
    ("JLF").
  • Le JLF peut comprendre des banques et autres
    les institutions financières telles que les NBFC.
  • Le régime ne sera pas applicable aux
    un seul prêteur.
  • CONDITIONS

  • Au moment de la restructuration initiale,
    le JLF doit intégrer une option dans l'accord de prêt pour convertir
    la totalité ou une partie du prêt, y compris les intérêts impayés
    actions si l'entreprise ne parvient pas à atteindre les jalons et
    conditions critiques stipulées dans le plan de restructuration.
  • Cette option doit être corroborée par
    une résolution spéciale étant donné que l’échange de dettes contre des actions
    dilution des actionnaires existants.
  • Un tel mandat entraînera la
    les prêteurs acquérant une participation majoritaire (51%).
  • "Si l'entreprise ne parvient pas à atteindre
    les étapes prévues dans le plan de restructuration, la
    la décision d'invoquer le DTS doit être prise par le JLF dans un délai de trente
    (30) jours de la révision du compte au cours de la
    restructuration.
  • Le JLF doit approuver la dette
    conversion des capitaux propres dans le cadre du régime dans les quatre-vingt-dix
    (90) jours pour décider d'invoquer le DTS.
  • La JLF recevra 90 autres
    (90) jours pour convertir le prêt en
    actions.
  • QUE SE PASSE-T-IL APRÈS LE SWAP DETTE-EQUITY?

  • À la fin de la conversion de la dette
    fonds propres approuvés par le Régime, le JLF détient les droits
    statut d'actif existant du prêt pour dix-huit autres
    (18) mois.
  • La JLF doit céder ses participations dans
    les capitaux propres de la Société. Si la JLF décide de céder sa participation
    à un autre promoteur, le prêt sera revalorisé
    'La norme'. Le «nouveau promoteur» ne doit pas être un
    personne / entité du promoteur / groupe de promoteurs existant. cependant,
    le montant des provisions détenues par la banque à la date de la
    le désinvestissement ne sera pas annulé.
  • PRIX

    Le prix de conversion des capitaux propres est déterminé comme suit:
    suit:

  • Conversion de l'encours de la dette en
    les capitaux propres seront traités à une «juste valeur» qui
    ne dépassera pas le plus bas de:
  • Valeur vénale, moyenne des cours de clôture du 10
    prix moyen sur le marché.
  • Valeur comptable par action à
    calculé à partir du dernier bilan audité de l'entreprise
    sans tenir compte des ressources de réévaluation.
  • En aucun cas, le prix ne peut être
    inférieur à la valeur nominale de l'action.
  • OFFRE OUVERTE? OU PAS?

  • La formule de tarification indiquée ci-dessus a
    été exempté de la Securities and Exchange Board of India
    (SEBI) (Issue of Capital and Disclosure Requirements) Regulations,
    2009.
  • De plus, le prêteur acheteur le
    compte de la conversion de la dette en capitaux propres seront exemptés de
    faire une offre ouverte en vertu de la règle 3 et du règlement
    4 des dispositions de la Securities and Exchange Board
    de l'Inde (acquisition substantielle d'actions et acquisitions)
    Règlements, 2011.
  • UNE ANALYSE

  • Dans le scénario mondial actuel et
    ralentissement économique, où les défauts de paiement pèsent sur les entreprises,
    le concept d’échange de titres d’emprunt contre des capitaux propres est envisagé par
    juridictions à l'échelle mondiale dans le but de relancer une
    entreprise importante ou supposée viable. Ce modèle de
    la revitalisation des sociétés en faillite est en vogue depuis la
    crise financière mondiale en 2009.
  • RBI a récemment proposé cette
    concept en Inde. Bien que les banques obtiendraient la propriété et le contrôle
    sur ces entreprises, à ce stade, la valeur du sous-jacent
    les actifs se seraient considérablement détériorés. Les banques sont, en effet,
    laissé avec un sac d'actifs non performants. Ce sera difficile
    pour les prêteurs de continuer à gérer les affaires de ces sociétés
    jusqu'au moment où un acheteur approprié est trouvé et peut devoir se déployer
    gestion professionnelle pour gérer et gérer efficacement ces
    entreprises menant à "mettre de bons (publics) de l'argent derrière de mauvaises
    de l'argent ". Jusqu'à ce que ces entreprises se retournent et deviennent viables,
    trouver un acheteur approprié pour les prêteurs sera difficile et peut
    prendre de nombreuses années. Le DTS peut être considéré comme un dernier recours pour relancer
    ces sociétés qui ont déjà subi une longue période financière
    processus de restructuration.
  • L'un des problèmes critiques du
    Le schéma pourrait être le prix auquel la conversion de la dette en actions
    doit avoir lieu. Le prix de conversion pourrait être supérieur au
    prix du marché que la valeur marchande de ces scripts aurait
    considérablement réduit, tandis que les prêteurs selon le plan
    être tenu de convertir la dette en capitaux propres à un prix qui
    ne pas dépasser la juste valeur (c'est-à-dire la valeur de marché ou la valeur de rupture,
    la valeur la plus basse étant soumise au plancher de la valeur nominale). Ceci peut
    entraîner de nouvelles pertes pour les prêteurs.
  • Selon certains reportages, le
    prêteurs de Infrastructure GTL, une tour mobile
    entreprise, comme Banque d'État de l'Inde, IDBI Bank, United
    Bank of India
    et Dena Bank sont planifiés
    invoquer le DTS pour convertir la dette de GTL de plus de Rs.5000
    crore en capitaux propres et en prenant la propriété et la gestion.
    D'autres prêteurs d'entreprises telles que Aciers Electrosteel
    Limité
    et Gaz et électricité Ratnagiri
    Limité
    envisagent également la route SDR.
  • Le contenu de cet article est destiné à fournir un aperçu général
    guide sur le sujet. Il faut demander l'avis d'un spécialiste
    sur vos circonstances spécifiques.

    ARTICLES POPULAIRES SUR: Insolvabilité / Faillite / Restructuration à partir de l'Inde

    Restructuration stratégique de la dette
    4.9 (98%) 32 votes