Transcription modifiée de la conférence téléphonique sur les résultats de SSW ou présente …

22 février 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Seaspan Corp mercredi 19 février 2020 à 13h30 GMT

.

Bienvenue à la conférence téléphonique de Seaspan Corporation pour discuter des résultats financiers du trimestre et de l'exercice clos le 31 décembre 2019. Je tiens à rappeler à tous que cette conférence est enregistrée aujourd'hui, le 19 février 2020, à 8 h 30, heure de l'Est et sera disponible pour une rediffusion à partir de 11 h 30, heure de l'Est.

Aujourd'hui, Bing Chen, président et chef de la direction, est l'hôte de l'appel. Peter Curtis, vice-président exécutif et chef de la direction commerciale et technique; et Ryan Courson, directeur financier. Nous serons ouverts – l'appel à questions, et après la présentation de la direction. À ce moment, M. David Sokol, président du conseil d'administration et Torsten Pedersen, chef de la direction, vice-président de la gestion des navires, seront également disponibles pour des questions.

Je donne maintenant la parole à Ryan Courson.

Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous pour discuter des résultats du quatrième trimestre de Seaspan. Ce matin avant l'appel, nous avons publié un communiqué de presse annonçant les résultats du quatrième trimestre de Seaspan pour la période se terminant le 31 décembre 2019. Le communiqué ainsi que la présentation qui l'accompagne sont disponibles dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web.

Veuillez passer à la diapositive 3. J'aimerais vous rappeler que notre discussion d'aujourd'hui contient des déclarations prospectives. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux déclarés ou sous-entendus par les déclarations prospectives en raison des risques et des incertitudes associés à nos activités, qui sont examinés dans la section Facteurs de risque de notre rapport annuel déposé auprès de la SEC sur formulaire 20-F pour l'exercice clos 31 décembre 2019. Nos facteurs de risque peuvent être mis à jour de temps à autre dans nos documents déposés auprès de la SEC. Veuillez noter que nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives.

Sur ce, je vais maintenant passer l'appel à M. Bing Chen pour discuter de la performance de Seaspan.

Merci, Ryan. Veuillez passer à la diapositive 4. Au cours des 2 dernières années, nous avons maintenu une concentration laser sur nos 5 priorités clés et installé les compétences de base des gestionnaires d'actifs et des opérateurs performants. Celles-ci consistent en une excellence opérationnelle constante, un partenariat client créatif, une solidité financière solide, des opportunités de croissance de qualité et une allocation disciplinée du capital. Avec cela comme base, notre vision est de poursuivre une croissance durable et de créer de la valeur pour les actionnaires. Les résultats sont attestés par notre performance et notre transformation en constante amélioration de notre franchise de transport de conteneurs. Nous avons encore renforcé notre position de leader dans le domaine des propriétaires-exploitants ainsi que notre réputation de longue date en matière de gestion complète du cycle de vie des actifs.

Alors que nos compétences de base continuent de se renforcer et de s'étendre, c'est maintenant le bon moment pour nous d'appliquer ces compétences de base au-delà du secteur du transport maritime et dans les nouveaux secteurs verticaux où nous pouvons évoluer et tirer parti de notre expertise et créer une valeur actionnariale durable à long terme.

Avant d'aller plus loin, je profite de l'occasion pour remercier notre équipe dédiée chez Seaspan, nos clients et nos parties prenantes, qui sont tous des partenaires de confiance.

Au cours des 20 dernières années chez Seaspan, nous avons investi et construit un modèle commercial différencié unique qui nous apporte des avantages concurrentiels sans précédent. Ces avantages prennent la forme d'un modèle d'entreprise hautement prévisible avec des chartes à long terme à taux fixe. Une clientèle de qualité supérieure, desservant 7 des 8 meilleurs paquebots au monde. Et une flotte attrayante de grands navires modernes, diversifiés et polyvalents, dont plus de 70% est supérieur à 9000 EVP, la flexibilité du bilan en mettant l'accent sur le désendettement, en utilisant notre programme de financement de portefeuille flexible et, bien sûr, notre plate-forme intégrée.

Notre plate-forme intégrée est le résultat de décennies d'investissements dans les personnes, les processus et les systèmes, qui offrent une valeur différenciée à nos clients grâce à notre approche des solutions de gestion du cycle de vie des actifs. Cela comprend la conception, la construction, le financement, les opérations, le commerce, la vente et l'achat et les démolitions. Cependant, pour fournir ces meilleures solutions, il faut une équipe dédiée de personnel à terre et en mer. De plus, notre équipe de direction, dirigée par Peter, Torsten, Tina et Ryan, est de classe mondiale et possède des compétences complémentaires combinées à des décennies de connaissances et d'expertise diversifiées dans l'industrie.

En matière d'excellence opérationnelle, ce n'est pas quelque chose qui se produit. Il est le résultat d'une culture profondément attachée à l'excellence et d'un fort souci du détail. Notre objectif est toujours d'être le fournisseur de solutions le plus sûr, le plus fiable et le meilleur pour nos clients. Nos efforts constants à l'échelle de l'entreprise pour améliorer la sécurité sont représentatifs de l'accent que nous mettons sur l'excellence opérationnelle. Et nous sommes fiers du fait que notre dossier de sécurité de pointe est un indicateur de nos meilleures performances et qualité de service.

Nous prenons également des mesures qualitatives, y compris nos normes de service à travers les enquêtes de rétroaction des clients où nous avons reçu des éloges constants pour la consommation de carburant et le chargement de la cargaison. De plus, nous travaillons activement avec nos 4 300 marins en équipe, en nous concentrant sur la formation et la rétention. Nos gens de mer sont les personnes en contact permanent avec nos clients. Par conséquent, conserver et mieux – les meilleurs talents et investir dans leur formation est vital pour notre entreprise. Grâce à la concentration de nos employés, nous sommes en mesure de bâtir et de maintenir la confiance de nos clients, de démontrer notre capacité à offrir les meilleures performances de leur catégorie.

Maintenant pour la performance de financement – la performance financière. Couplé aux solides résultats financiers et opérationnels, nous sommes convaincus que notre transformation en Atlas Corp. et l'acquisition d'APR Energy soutiendront notre dynamique de croissance tout au long de 2020. En tant qu'équipe, nous sommes bien positionnés et confiants pour notre croissance continue et durable de la qualité et création de valeur à long terme. Nous sommes également extrêmement chanceux d'avoir le plein appui de nos 2 principaux actionnaires, les sociétés de Washington et Fairfax Financial Holdings. Seaspan bénéficie continuellement de ces 2 partenaires d'investissement engagés. Non seulement nous sommes toujours alignés dans notre vision stratégique, mais cette relation fait également de nous une entreprise compétitive plus forte et une équipe plus efficace en tirant parti de leur réseau et de leur expertise.

En ce qui concerne les opportunités de croissance et l'allocation du capital, notre approche disciplinée repose sur un processus d'investissement rigoureux et un ensemble strict de critères quantitatifs et qualitatifs. Cette approche nous a permis de créer de la valeur à long terme en trouvant des actifs de haute qualité et de capitaliser sur les opportunités en fonction des besoins de nos clients.

Dans le cadre de cette priorité clé, notre avantage concurrentiel repose sur les 4 piliers suivants: premièrement, notre programme de financement de portefeuille flexible diversifié nous permet d'agir rapidement sur des situations opportunistes et spéciales; deuxièmement, en tant qu'opérateur de premier ordre, il nous permet de générer un flux de trésorerie maximal sur les mêmes actifs; troisièmement, un partenariat client créatif qui profite à toutes les parties, l'un étant que nos partenaires nous fournissent un soutien en termes d'opportunités d'affrètement à long terme, et les autres étant de répondre au mieux aux besoins commerciaux des clients tels que la modification des navires, les mises à niveau, le financement créatif, modifications à la charte, et cetera; quatrièmement, un réseau industriel profond qui nous fournit un flux de transactions propriétaire solide. Par exemple, l'acquisition de plus de 400 millions de dollars des 7 navires en 2019 est le résultat d'une collaboration étroite avec nos partenaires financiers et nos clients pour créer des résultats gagnant-gagnant. L'acquisition de 750 millions de dollars d'APR Energy avec ses flux de trésorerie à long terme attrayants a été réalisée par notre investisseur et partenaire clé, Fairfax.

Veuillez donc passer à la diapositive 5. 2019 a été une autre année de croissance de la qualité pour Seaspan, marquée par un certain nombre de réalisations d'entreprise, financières et opérationnelles, que je voudrais aborder ici.

Au cours de 2019, nous avons conclu des accords pour acquérir 7 navires sur des charters à long terme, augmentant les revenus contractuels de Seaspan à 4,3 milliards de dollars, avec une durée résiduelle moyenne de 4,2 ans sur une flotte entièrement livrée.

Nous restons déterminés à fournir à nos parties prenantes une activité soutenue par des flux de trésorerie à long terme. C'est l'un des points forts de notre modèle d'entreprise car il minimise la volatilité à court terme causée par des impacts externes tels que la guerre commerciale et le coronavirus.

Sur le plan opérationnel, l'engagement de Seaspan à être le fournisseur de solutions le plus sûr et le plus fiable pour nos clients se traduit par des performances de premier ordre sur les mesures clés que nous surveillons. Nous avons atteint un taux d'utilisation des navires de 99,1% et 98,9% au quatrième trimestre pour l'année entière, le plus élevé depuis l'exercice clos le 31 décembre 2014. De plus, au 31 décembre 2019, nous avions atteint 7 mois consécutifs sans jours de repos. Cette réalisation témoigne de la concentration de l'équipe sur l'excellence opérationnelle ainsi que de nos solides partenariats avec les clients. Nous sommes impatients de continuer à dépasser les attentes de nos clients tout au long de 2020.

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 116,5 millions de dollars pour le quatrième trimestre et un record de 687 millions de dollars pour l'exercice complet, tandis que nos flux de trésorerie d'exploitation étaient de 137,8 millions de dollars pour le quatrième trimestre et de 783 millions de dollars pour l'exercice complet.

Le BPA par action diluée était de 0,24 $ pour le quatrième trimestre de 2019, tandis que le BPA par action dilué pour l'année entière a atteint 1,67 $ pour l'année entière. Les variations de la juste valeur des instruments financiers ont contribué à 0,01 $ par action diluée pour le quatrième trimestre et à une perte de 0,16 $ par action diluée pour l'exercice complet.

Pour rappel, les 2 027 millions de dollars (sic) [$227 million] la trésorerie reçue de la modification du contrat au T1 2019, a accéléré notre résultat opérationnel et nos flux de trésorerie, qui, à leur tour, ont eu un impact négatif sur les 3 trimestres restants. Nous estimons que l'incidence défavorable au premier trimestre serait de 12,5 millions de dollars de bénéfice net et de 0,06 $ du BPA.

Au cours du quatrième trimestre, nous avons pris livraison de 5 des 6 porte-conteneurs que nous avons acquis au quatrième trimestre 2019 et avons pris livraison du sixième en janvier 2020. Avec l'acquisition de ces grands navires de grande qualité. Seaspan approche le million d'EVP alors que nous poursuivons notre stratégie de croissance de la qualité grâce à une allocation disciplinée du capital. En tirant parti de notre solide bilan, en développant notre partenariat client de confiance et notre plate-forme intégrée unique, nous sommes bien positionnés pour étendre notre position de leader du marché afin de saisir les opportunités de plus en plus attrayantes dans le secteur des porte-conteneurs.

Lors de notre journée des investisseurs en novembre, nous avons fait 2 annonces majeures. Le premier d'entre eux a été la réorganisation de Seaspan pour former Atlas Corp., un nouveau gestionnaire d'actifs et opérateur mondial. La seconde est l'acquisition d'APR Energy, un leader mondial de la solution d'alimentation mobile rapide dans le cadre d'une transaction évaluée à 750 millions de dollars. Ces 2 développements et notre engagement continu à renforcer la position de leader mondial de Seaspan ont jeté les bases pour déployer le capital à travers les cycles et les secteurs verticaux de manière disciplinée.

Enfin, le 30 décembre 2019, nous avons augmenté le montant engagé dans le cadre du programme de financement de portefeuille de 155 millions de dollars et prévoyons qu'il augmentera encore le montant engagé de 70 millions de dollars en février 2020 pour atteindre un total de 1,725 ​​milliard de dollars. Le produit net du programme est destiné à financer l'acquisition annoncée précédemment de 6 porte-conteneurs de haute qualité.

Veuillez passer à la diapositive 6. Deux aspects sur lesquels je voudrais me concentrer sont: notre engagement à renforcer le partenariat avec les clients; et notre excellence opérationnelle. Notre approche de partenariat nous permet de dépasser les attentes en comprenant les exigences et les priorités de nos clients. Pour y parvenir, en 2019, nous avons conclu des accords pour acquérir 7 porte-conteneurs de haute qualité en affrètement à long terme avec les meilleurs paquebots mondiaux. Nous avons également signé un protocole d'accord avec COSCO SHIPPING Energy Transportation, étendant nos relations étroites avec COSCO dans de nouveaux domaines de coopération potentiels. En travaillant avec un client clé, nous avons signé un accord de modification de charte mutuellement avantageux, créant un résultat gagnant-gagnant solide pour les deux parties.

Enfin, notre structure de contrat innovante basée sur un indice est un autre exemple de la façon dont Seaspan crée des solutions pour nos clients et permet des chartes à long terme qui apportent de la valeur à nos clients et à nos actionnaires. Nous n'avons pu atteindre ces résultats que grâce aux efforts considérables de notre équipe mondiale. Sur le plan opérationnel, nous avons réalisé 7 mois consécutifs sans jours d'inactivité au 31 décembre 2019. Notre fréquence des accidents avec arrêt de travail, qui est la façon dont nous mesurons notre performance en matière de sécurité, s'est améliorée de 40% par rapport à 2019-2020 pour faire de 2019 notre année la plus sûre jamais enregistrée. Notre accent sur une culture de la sécurité a non seulement profité à nos – bien-être de nos marins, mais il existe également des corrélations claires entre des normes de sécurité élevées et de meilleures performances opérationnelles. Par conséquent, en encourageant la sécurité, nous encourageons également des performances et une efficacité supérieures.

Au cours de 2019, Seaspan a réussi une transition sans heurt vers la réglementation IMO 2020, préparant avec succès tous nos 118 navires à être conformes à la norme IMO 2020 au 1er janvier 2020. Enfin, notre taux d'utilisation de 98,9% en 2019 a été le meilleur depuis l'exercice clos 31 décembre 2014.

Afin de nous permettre de développer davantage notre partenariat avec nos clients et de renforcer notre position de leader de l'industrie, nous resterons concentrés sur l'excellence opérationnelle, car c'est l'un des facteurs de différenciation les plus importants et l'une des principales raisons pour lesquelles les grands paquebots continuent de croître et d'approfondir leur partenariat avec Seaspan.

Je cède maintenant la parole à Peter Curtis, qui discutera des perspectives actuelles de l'industrie.

————————————————– ——————————

Peter Curtis, Seaspan Corporation – Vice-président exécutif et directeur commercial et technique [4]

————————————————– ——————————

Merci, Bing. Veuillez passer à la diapositive 7. Avant de discuter du quatrième trimestre de 2019, je voudrais d'abord faire quelques commentaires concernant l'industrie au cours de l'année. Les marchés du transport de conteneurs ont clôturé 2019 sur un niveau relativement élevé, principalement en raison de l'amélioration des fondamentaux et des projets liés à l'épurateur, comme nous en avons discuté au cours des trimestres précédents.

Tout au long de 2019, la charte-partie – les marchés de l'affrètement ont bénéficié de 3 thèmes principaux: à savoir, un degré marginal de suppression de capacité à un peu plus de 2 000 à 200 000 EVP, soit près du double de celui de 2019-2020; deuxièmement, une discipline et une concentration continues des compagnies de ligne en ce qui concerne l'équilibre entre l'offre et la demande; et troisièmement, la rupture d'approvisionnement due aux rénovations de l'épurateur et qui comprend la combinaison de navires mis hors service pour la rénovation de l'épurateur ainsi que des retards importants [after payout.]

Passons au Q4. En ce qui concerne l'OMI 2020, dont l'échéance était fixée au 1er janvier 2020, Seaspan a achevé le changement de carburant de l'ensemble de notre flotte dans les limites du budget et sans interruption, dans les délais prévus. L'équipe a passé beaucoup de temps et d'efforts à planifier pour assurer l'exécution pour une transition en douceur et en étroite communication avec nos clients afin de minimiser l'impact sur l'entreprise. Nous sommes fiers de notre équipe qui a développé et déterminé des méthodes rentables de nettoyage et de préparation des réservoirs.

Comme annoncé précédemment, 10 de nos navires auront des rénovations d'épurateur. Et à ce jour, nos 2 premiers navires sont dans le chantier naval avec une installation en cours. Les taux d'affrètement à temps sont restés stables tout au long du quatrième trimestre, les grands navires restant sur demande et les taux des navires de taille moyenne restant à des niveaux sains. Ceux-ci bénéficiant de la cascade de la demande comme (inaudible). Les segments plus petits de la taille des départs ont continué de sous-performer par rapport au marché plus large en raison de l'effet de cascade et probablement aggravé par l'OMI 2020, augmentant le coût des créneaux à mesure que les coûts du carburant augmentent. Nous voyons le potentiel de la vapeur lente progressive et des ajustements de réseau associés pour maintenir la demande de tonnage au-dessus du segment de taille du chargeur –

En termes de valeur des navires, les prix de l'occasion sont restés quelque peu résistants dans un contexte d'activité S&P relativement limitée. Nous avons vu et continuons d'évaluer les opportunités et d'acquérir des navires de qualité et de développer notre flotte, comme nous l'avons démontré avec l'annonce d'un certain nombre d'acquisitions de navires au quatrième trimestre.

Comme Bing l'a expliqué, l'un de nos avantages – l'un des avantages de nos relations solides avec les clients et l'industrie est que ces accords sont souvent d'origine interne, où nous nous concentrons sur la fourniture de solutions et de transactions mutuellement avantageuses et créatives en coopération avec nos clients.

Je voudrais prendre un moment pour aborder la question du coronavirus et la position de Seaspan. C'est pour des raisons évidentes, un sujet de discussion avec notre personnel, nos clients, les chantiers navals et d'autres parties prenantes. D'abord et avant tout, la sécurité de notre équipage. Nous assurons la protection appropriée de notre personnel en mer et à terre à travers les meilleures pratiques de sécurité et un dialogue étroit avec nos clients et nos conseillers en gestion des risques. Bien sûr, nous suivons également les diverses exigences des ports et des gouvernements dans les endroits où nos navires font escale.

Comme nous le disons toujours, nous sommes une entreprise qui repose sur des flux de trésorerie contractuels à long terme. En tant que tels, les éléments à court terme nous affectent rarement de manière importante. Cela était également vrai pour les coronavirus. La façon dont nous avons vu apparaître l'effet du coronavirus a été autour de nos programmes de mise en cale sèche avec un ralentissement dans les chantiers navals en Chine en raison des réglementations qui sont entrées en vigueur pour éviter la migration des personnes pendant et après les vacances du Nouvel An chinois, et qui étaient mis en vigueur pour atténuer et contenir la propagation.

Nous tirons parti de nos relations avec les clients et les chantiers navals pour atténuer les impacts.

En termes de commerce mondial et d'effets sur le commerce des conteneurs, il est trop tôt pour déterminer quel serait l'impact total. Certes, la prolongation des vacances du Nouvel An chinois a influencé la fabrication en Chine et a entraîné un ralentissement des importations et des exportations. Cela a conduit nos clients à ajuster les horaires et à affecter de nombreuses traversées à blanc. Tous les navires de Seaspan restent en location, à l'exception de 2 navires qui sont en cale sèche et sont fixés à terme pour l'emploi.

Je vais maintenant parler de l'approvisionnement de l'industrie. Veuillez passer à la diapositive 8. En ce qui concerne la flotte inactive, la capacité affectée a légèrement augmenté et se situe actuellement à environ 6%, contre 4% et 5% au début et à la fin du quatrième trimestre. Cela est principalement dû au nombre de grands navires subissant une rénovation de l'épurateur et ceux-ci étant inclus dans la classification comme inactifs. Ces gros navires représentent environ 60% de la capacité totale de ralenti. L'effet de la flotte inactive est nettement inférieur à cela, à environ 2%, et pour la plupart, il était composé de navires de moins de 3 000 EVP.

Le carnet de commandes reste à des niveaux historiquement bas, malgré une légère augmentation des commandes au dernier trimestre 2019, la plus importante d'entre elles étant 10 unités de 23000 EVP placées par Evergreen.

Le secteur (inaudible) représente plus de 35% du carnet de commandes. Comme mentionné, les compagnies de ligne individuelles continuent d'afficher un degré élevé de discipline en ce qui concerne la commande et la coordination par le biais de leurs alliances. L'effet naturel sur les fournisseurs de tonnage d'affrètement est l'adoption d'une discipline similaire.

En ce qui concerne le recyclage, comme mentionné, l'année 2019 s'est terminée avec des volumes presque doublés par rapport à 2019-2020 mais inférieurs aux attentes. Les tarifs d'affrètement ont profité de l'interruption de l'approvisionnement résultant de la rénovation des épurateurs et de l'intensification des routes commerciales, ce qui a permis d'améliorer les tarifs d'affrètement et, par conséquent, de réduire l'appétit pour le recyclage. Nous sommes optimistes quant à la persistance de pressions à plus long terme par la hausse des prix du carburant, ce qui donnera une impulsion positive à l'augmentation des volumes de recyclage jusqu'en 2020 et au-delà.

Enfin, nous prévoyons qu'à court terme, les tarifs d'affrètement devraient continuer d'être affectés de manière positive par la modernisation des laveurs jusqu'en 2020, à l'exception des effets immédiats du problème des coronavirus.

Je passe maintenant l'appel à Ryan.

————————————————– ——————————

Ryan Courson, Seaspan Corporation – Directeur financier [5]

————————————————– ——————————

Merci, Peter. Si nous pouvions tous passer à la diapositive 9. Je fournirai un résumé de nos résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice complet. L'utilisation de nos navires pour le quatrième trimestre était de 99,1%, une augmentation par rapport à 97,5% au quatrième trimestre de 2019-2020, tandis que l'utilisation des navires pour l'année entière était de 98,9%, contre 97,9% en 2019-2020.

Nos revenus de 2019 ont diminué de 2,3% pour s'établir à 288 millions de dollars pour le trimestre terminé, mais ont augmenté de 3,2% pour atteindre 1,132 million de dollars pour l'ensemble de l'année. Pour rappel, au cours de l'année, Seaspan a comptabilisé 227 millions de dollars de revenus provenant d'une modification d'affrètement, et ces 7 navires ont ensuite été rechargés à d'autres clients aux tarifs du marché. Cette modification de contrat a fait avancer les revenus et a diminué les revenus pour le trimestre d'environ 13 millions de dollars et 38,5 millions de dollars pour l'année entière. Si l'on tient compte de cela, les revenus du quatrième trimestre auraient augmenté d'environ 2%, tandis que les revenus en année pleine augmenteraient d'environ 7%. Pour l'ensemble de l'année, nous avons dépassé le haut de notre fourchette d'orientation.

Le coût d'exploitation par jour de propriété en 2019, qui est mesuré en divisant les dépenses d'exploitation des navires par les jours de propriété, a augmenté de 7,4% au cours du trimestre et de 0,1% pour l'année entière. L'augmentation des coûts d'exploitation par jour de propriété au quatrième trimestre est principalement attribuable à un calendrier plus élevé d'entretien et de réparations. Pour l'ensemble de l'année, nous avons maintenu les coûts à un niveau de 0,1%, inférieur à l'inflation générale.

Les frais généraux et administratifs se sont élevés à 9,8 millions de dollars au quatrième trimestre, qui comprenaient 3,3 millions de dollars de frais de transaction et 33,1 millions de dollars pour l'exercice complet. Pour l'année entière, nous étions en ligne avec nos prévisions – notre fourchette de prévisions de dépenses. En excluant les frais de transaction, nous étions au bas de notre fourchette d'orientation.

Sur le résultat opérationnel. Notre bénéfice d'exploitation pour le quatrième trimestre s'est élevé à 116,5 millions de dollars et à un record de 687 millions de dollars pour l'exercice complet, ce qui représente une augmentation pour l'exercice complet de 46,2%. La modification de contrat susmentionnée a diminué le bénéfice d'exploitation d'environ 13 millions de dollars pour le trimestre. Si l'on tient compte de cela, le bénéfice d'exploitation du quatrième trimestre aurait diminué de 3%, le bénéfice d'exploitation pour l'ensemble de l'année ayant augmenté de 6,3%.

Le BPA GAAP par action diluée était de 0,24 $ pour le trimestre 2019, tandis que le BPA par action dilué pour l'année entière a atteint 1,67 $ pour l'année entière. Les variations de la juste valeur des instruments financiers ont contribué à 0,01 $ par action diluée pour le quatrième trimestre et à une perte de 0,16 $ par action diluée pour l'exercice complet.

Les flux de trésorerie liés à l'exploitation pour le trimestre se sont élevés à 137,8 millions de dollars, un record de 783 millions de dollars pour l'année entière. Au bilan, notre bilan – notre solde de trésorerie à la fin du quatrième trimestre 2019, y compris les placements à court terme, était de 195 millions de dollars.

Si nous le pouvons, veuillez passer à la diapositive 10. Je vais vous donner un aperçu de la progression de Seaspan à la suite de notre exécution de notre stratégie au cours des 2 dernières années. Sur cette diapositive, nous présentons un tableau simple pour donner une idée de la façon dont nos indicateurs de performance clés ont évolué depuis que l'équipe de direction a pris le relais. Depuis 2019-2020, nous avons considérablement amélioré la taille et la composition de notre flotte grâce à des acquisitions stratégiques de 30 grands navires modernes, augmentant la capacité totale de la flotte de Seaspan de plus de 300000 EVP, permettant à Seaspan d'approcher près de 1 million d'EVP de capacité. Au cours de la même période, Seaspan a également amélioré l'utilisation de sa flotte de 95,7% en 2019-2020 à 98,9% en 2019, le plus haut atteint par Seaspan depuis 2014. L'évolution de cette métrique est une démonstration de notre engagement envers l'excellence opérationnelle et les partenariats clients, à travers l'amélioration de l'utilisation s'est accompagnée d'une flotte plus importante et de relations et engagements clients plus complexes. Notre concentration sur les acquisitions opportunistes de porte-conteneurs, l'amélioration continue des coûts et la créativité sur les solutions clients se reflète également dans nos résultats financiers, le bénéfice par action diluée passant de 0,94 $ en 2019-2020 à 1,67 $ en 2019.

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation ont également atteint un niveau record pour 2019 de 783 millions de dollars. Ces améliorations dans nos activités et nos flux de trésorerie, combinés à une concentration incessante sur la répartition du capital, nous ont permis de faire des progrès importants dans le renforcement de notre bilan, l'augmentation des capitaux propres de 29% et la réduction de notre ratio d'endettement net de 1,5x à 1,1x, tout en augmentant la flexibilité de notre structure de capital et en abaissant notre coût du capital via la création d'un programme de financement de portefeuille unique en son genre. Ces réalisations ont contribué à se traduire par des rendements considérables pour nos actionnaires avec un taux de croissance annualisé de 45% du cours des actions ordinaires de Seaspan au cours de la même période.

Je vous prie de passer à la diapositive 11. Je discuterai plus en détail de certains des développements les plus récents dans notre structure de capital. Comme indiqué dans la diapositive précédente, au cours de 2019, nous avons considérablement amélioré notre structure de capital. Nous continuons d'améliorer notre position de liquidité avec plusieurs initiatives de financement, la dernière étant une augmentation de 155 millions de dollars engagée dans le cadre du programme de financement de portefeuille actuel, ce qui porte le total engagé à 1,655 million de dollars au titre de la facilité, et 70 millions de dollars supplémentaires sont attendus en février 2020.

Le montant supplémentaire servira à financer la récente acquisition de 6 porte-conteneurs. Grâce à cette facilité, nous avons également amélioré les liquidités de la société en ajoutant 300 millions de dollars de capacité de crédit renouvelable dans le cadre du programme de financement.

Au cours du quatrième trimestre, 327 millions de dollars ont servi à acheter les 5 premiers navires. Et le 24 janvier 2020, nous avons conclu l'achat du dernier navire pour un montant supplémentaire de 63 millions de dollars, tout en remboursant tout au long de 2019 environ 735 millions de dollars de dette dans notre portefeuille.

Au 31 décembre 2019, notre ratio d'endettement net sur capitaux propres était de 1,1 fois, une amélioration considérable par rapport à 1,6 fois à la même période l'an dernier. Nous sommes satisfaits des progrès que nous avons réalisés au cours du dernier trimestre et tout au long de 2019. Nous pensons que nous sommes bien placés pour tirer parti de notre solide bilan pour explorer de nouvelles opportunités de croissance et continuer à créer de la valeur à long terme pour nos parties prenantes.

Enfin, si nous pouvions passer à la diapositive 12. Je passerai en revue nos orientations prospectives. Comme indiqué dans nos précédents appels de résultats, nous publierons des indications avec les résultats du quatrième trimestre et les actualiserons si nécessaire lorsque nous publierons le deuxième trimestre plutôt que d'ajuster nos perspectives trimestriellement. Comme toujours, veuillez noter que les montants suivants sont basés sur les informations actuelles et les estimations sont susceptibles de changer. Exercice 2020 de Seaspan – pour l'exercice 2020 de Seaspan, nous prévoyons que les revenus se situeront entre 1,17 milliard et 1,195 milliard de dollars. Les charges d'exploitation des navires devraient se situer entre 240 et 250 millions de dollars. Nos frais généraux et administratifs devraient se situer entre 35 et 40 millions de dollars. Enfin, les frais de location simple devraient se situer entre 145 et 155 millions de dollars.

Cela met fin à mes remarques formelles. Et avec cela, je voudrais retourner l'appel à notre PDG, M. Bing Chen.

————————————————– ——————————

Bing Chen, Seaspan Corporation – Président, PDG et directeur [6]

————————————————– ——————————

Merci, Ryan. Au cours de 2019, Seaspan a réalisé un chiffre d'affaires annuel record de 1,13 milliard de dollars, un bénéfice d'exploitation de 687 millions de dollars et des flux de trésorerie d'exploitation de 783 millions de dollars. Sur le plan opérationnel, nous avons atteint un taux d'utilisation de 98,9% pour l'année entière, le plus élevé depuis le 31 décembre 2014. Et nos principaux paramètres de sécurité, tels que la fréquence des accidents avec arrêt de travail, se situent désormais à un niveau record.

Notre plate-forme intégrée unique est une source de création de valeur à long terme avec des revenus contractuels de 4,3 milliards de dollars et une durée restante moyenne de 4,2 ans sur une base de flotte entièrement livrée. Cela nous a permis de développer des partenariats solides et durables avec nos clients.

De plus, au cours des 2 dernières années, nous avons déployé plus de 2 milliards de dollars de capitaux dans le secteur du transport de conteneurs, faisant croître notre flotte de plus de 300 000 EVP au cours de la période et avoisinant maintenant 1 million d'EVP. Grâce à notre engagement axé sur le laser envers nos 5 priorités clés, le travail acharné de notre équipe de direction et de l'ensemble de nos 4600 employés onshore et offshore dans le monde, Seaspan a fait ses preuves en tant que leader dans le domaine des propriétaires exploitants. Nous vous remercions de votre temps aujourd'hui.

Et avec cela, je vais renvoyer l'appel à l'opérateur, qui ouvrira l'appel à questions.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Instructions de l'opérateur) Notre première question proviendra de la lignée de Randy Giveans de Jefferies.

————————————————– ——————————

Christopher Warren Robertson, Jefferies LLC, Division de la recherche – Equity Associate [2]

————————————————– ——————————

Voici Chris Robertson pour Randy. Cette première question s'adresse à Peter. Peter, sur ces 2 navires qui reçoivent actuellement les rénovations de l'épurateur, y aura-t-il des retards liés au coronavirus au port? Et des inquiétudes pour les navires restants dans ce programme aussi?

————————————————– ——————————

Peter Curtis, Seaspan Corporation – Vice-président exécutif et directeur commercial et technique [3]

————————————————– ——————————

Chris, merci pour la question. En bref, non, pas vraiment, car nous avons contourné certaines des difficultés que nous avons rencontrées en termes de logistique pour acheminer des morceaux au chantier, mais nous avons réussi à faire assez bien à ce sujet. Sur les navires suivants, ce n'est pas tant une prolongation du séjour. C'est plutôt un léger décalage de la date d'arrivée du navire au chantier. L'impact devrait donc être minime pour nous.

————————————————– ——————————

Christopher Warren Robertson, Jefferies LLC, Division de la recherche – Equity Associate [4]

————————————————– ——————————

D'accord. Génial. Et Peter, pouvez-vous nous rappeler les accords d'affrètement concernant ces navires. S'agit-il simplement d'un accord intensif qui paie l'installation plus un petit retour sur cela?

————————————————– ——————————

Peter Curtis, Seaspan Corporation – Vice-président exécutif et directeur commercial et technique [5]

————————————————– ——————————

Dans tous les cas, nous avons des retours. Le – nous avons 2 arrangements différents, l'un est une augmentation, l'autre est en fait une transmission avec un montant pour les frais d'exploitation plus un retour sur tous les coûts que nous avons engagés.

————————————————– ——————————

Christopher Warren Robertson, Jefferies LLC, Division de la recherche – Equity Associate [6]

————————————————– ——————————

D'accord. Je change juste de vitesse ici. Nous avons entendu à la fois sur le marché des pétroliers et des vraquiers qu'il y avait une sorte de pression à la baisse sur la commande de nouveaux navires de construction, simplement liée à l'incertitude réglementaire et technologique qui existe actuellement, en particulier en ce qui concerne l'OMI 2030 et certains des Règlements en attente de l'UE. Selon vous, quelle est la voie à suivre pour l'industrie des conteneurs en termes de réalisation des objectifs d'émissions de carbone de l'OMI 2030? Et y a-t-il des préoccupations similaires au sein de votre segment d'industrie concernant les nouveaux bâtiments?

————————————————– ——————————

Peter Curtis, Seaspan Corporation – Vice-président exécutif et directeur commercial et technique [7]

————————————————– ——————————

Voilà une très bonne question. Il n'y a pas de chemin clair. L'OMI a proposé des objectifs. Il n'y a pas encore de réglementation à ce sujet. Nous ne savons donc pas exactement comment l'OMI, puis divers pays, par le biais de leur propre législation, la réglementeraient. That said, our operating platform has always been one where we look for innovation, which includes retrofitting on vessels, improving vessels, going forward in terms of designs for improved efficiencies, et cetera. So we've actually already made great strides towards meeting that through our SAVER program, which you probably recall.

In regards to other technologies, there's a lot of reports in media about different types of fuel, et cetera. I think pragmatism needs to prevail in terms of the availability of these types of fuels and indeed the technologies as they become available.

————————————————– ——————————

Christopher Warren Robertson, Jefferies LLC, Research Division – Equity Associate [8]

————————————————– ——————————

Got you. Ryan, this question is for you. On your 2020 financial guidance, can you clarify how many operating days that assumes for the revenue and ship OpEx?

————————————————– ——————————

Ryan Courson, Seaspan Corporation – CFO [9]

————————————————– ——————————

From an operating days standpoint, we limit our disclosure to revenue and operating expenses. You can look through our fleet table, though, that we disclosed. And our fleet is — pro forma on a fully delivered basis will be 119 vessels for 2020, and you'll get a good sense of what those days are.

————————————————– ——————————

Opérateur [10]

————————————————– ——————————

Our next question will come from the line of Sanjay Ramaswamy from Bank of America.

————————————————– ——————————

Sanjay Ramaswamy, BofA Merrill Lynch, Research Division – Equity Research Analyst [11]

————————————————– ——————————

Maybe just a question for you, Peter. I know you mentioned in your prepared remarks about the secondhand price environment for builds remaining resilient. Just interested to hear about how you're thinking about the return profile of new builds in this environment? And whether you see secondhand prices remaining resilient across 2020?

————————————————– ——————————

Bing Chen, Seaspan Corporation – President, CEO & Director [12]

————————————————– ——————————

Yes, this Bing Chen. I will answer your question. The way we see the — obviously, on one hand, the new build is — have the requests ongoing, where we're working closely with our customer. But at the same time, we see more attractive opportunities where the secondhand vessels is — one, this is in demand from both sides. One is from the seller side, and the other part is from the liner side, and which is why that we successfully acquired the 7 vessels over the past 5 months' time.

It is very important, I think, Seaspan in this sector where — that we provide solutions to our customers where that — there's a demand from our line of sight from their business requirements. At the same time, the Seaspan has the balance sheet and has the ability and the customer base where it's very attractive to the sellers, where that we are able to execute.

So going forward, we see the increasing activities. And because that the special roles that Seaspan plays in this marketplace because we are not buying these vessels on a speculative basis, rather, we are buying these vessels to service our customers' needs. Meanwhile, fulfill this — the, I would say, the role in the marketplace to be able to bridge the seller and the buyer. And we see that it will continue to grow. And plus that, if we're looking at the opportunities, particularly in the Chinese market where it has been the center of the container shipping activities over the past decade, particularly in the areas of financing the shipbuilding and also the liner companies, I think we have a very — a broader network where we're working with the leasing houses. We're working with the banks. We're working with the financial investors. We're working with the yards and also the customers and that's how we will be able to get these proprietary deals where that brings the value to our customer and also to our shareholders.

————————————————– ——————————

Sanjay Ramaswamy, BofA Merrill Lynch, Research Division – Equity Research Analyst [13]

————————————————– ——————————

Génial. That's really useful. Maybe just a question for Ryan here, just on the utilization levels and what we should expect moving into 2020. Great job on that with the slide showing the improvement from 2019-2020 to 2019. Just with the order book at these low levels and given the tight supply environment for shipping, where should we kind of see that utilization level at in 2020? And do you expect this 98% plus, 99% utilization level to sustain itself across the next couple of years?

————————————————– ——————————

Ryan Courson, Seaspan Corporation – CFO [14]

————————————————– ——————————

Thanks for that. It's a good question. The way that I would help to answer that is if you look at our fleet disclosures, again, and our feet table provided in our 6-K, you'll see the number of vessels that we have and the contracts that are in place. And then I think if you work through the guidance range that's implied to that, you'll see what's contracted versus what's not, and you'll get a sense of how we think about spot exposure or short-term exposure for the fleets — for the vessels that would be rolling off of contract in 2020.

I'll let Peter jump in and talk a little bit about some of the supply and demand dynamics here. But I think broadly, we — as you'll see and what's included in our guidance range, we continue to feel positive momentum and are very confident in our operating results and financial results in 2020.

————————————————– ——————————

Peter Curtis, Seaspan Corporation – Executive VP and Chief Commercial & Technical Officer [15]

————————————————– ——————————

Sûr. I think Ryan's essentially covered it. But really the way — how we see the way forward with the upsizing of various trades, not only on the main trades, but on the smaller trades and the cascading effect where larger ships coming into, for instance, the Asia-Europe trade, push vessels down. There's also a pull effect on the many other trades. If you reflect on what we said at the Investor Day, I gave some illustrations on the upsizing in many of the interregional trades, which actually account for well over 60% of global moves. So we see the situation being optimistic.

————————————————– ——————————

Opérateur [16]

————————————————– ——————————

(Operator Instructions)

Our next question will come from the line of Fadi Chamoun from BMO Capital Markets.

————————————————– ——————————

Fadi Chamoun, BMO Capital Markets Equity Research – MD & Analyst [17]

————————————————– ——————————

Peter, maybe — I mean, we are seeing a lot of disruptions here on both the demand side and the supply side of this container shipping industry in terms of coronavirus and IMO and some trade volatility as well. Does this drive more opportunities to acquire assets in this environment? Are you seeing a stronger pipeline for potential M&A?

————————————————– ——————————

Bing Chen, Seaspan Corporation – President, CEO & Director [18]

————————————————– ——————————

This is Bing. I will answer this question, and Peter, feel free to jump in. To answer your question that — with regarding to this coronavirus, I think the impact currently, that has not directly result in increased opportunity to have the assets up for sale. The reason being, I think, the impact so far is relatively — it's man-made because this virus itself, based on the current statistics that's been published, it's under control. Rather, the impact is caused by the measures that is being imposed by the government to make sure that they will be able to curtail the spread of the virus in the shortest period of time.

And secondly, I think at this time around because of the general public's awareness of the fear factor is at a much higher level than before. So therefore, that — with the impact of the lockdown, that was the current impact has been on the supply and demand side. However, I think to expand on your question is that we anticipate, based on the current trend, the — with the more — with half of the people in the coastal city right now is already returning to work. Plus that Chinese government has the experience in and the effective ways of controlling the virus, we believe that the impact will be not sustained. And — so therefore, that, I think, in terms of the impact to the supply side and the demand side, over the time, most likely will be taped out in 1 month or 2 to the maximum. And with that being a situation, I think the Q2 will be the recovery quarter and Q3 and Q4 will be the quarter that will be ramping up, particularly with regarding to the manufacturing sector. And I think that we'll be able to have some ramping-up factors. So that's what we see in terms of the impact of the coronavirus on the supply side of the vessel that is for sale.

On the demand side of it, I think we continue to see our customers having the demand for fixing the charter. And given the Seaspan's business model actually, we have a very little — a handful of vessels that is going to be on spot over the next months or 2, because that we have majority of our vessels is on long-term charter. As I said it earlier, we have a very predictable business model with the long-term charter. And specifically, we have about $4.3 billion of revenue that is under long-term charter, an average of 4.5 years of guaranteed charter. And that is exactly the model actually insulate us from the short-term market volatilities, such as the trade war and the coronavirus as for now.

————————————————– ——————————

Fadi Chamoun, BMO Capital Markets Equity Research – MD & Analyst [19]

————————————————– ——————————

D'accord. That's helpful. And just a follow-up kind of on this question is, during the Investor Day, and obviously, as you move towards this Atlas structure, you've highlighted that you would like to be invested in more verticals over the medium term. And is there a desire to diversify the asset base of this company away from container shipping? Or does it really strictly going to be based on where you find the returns to be more interesting relative to your cost of capital?

————————————————– ——————————

Bing Chen, Seaspan Corporation – President, CEO & Director [20]

————————————————– ——————————

Oui. The answer to that is, no. We have no intention to diversify away from container shipping sector. Rather, we actually will continue to be fully committed to that sector. As you can see, over the past 5 months, we actually deployed over $400 million and acquired 7 vessels within the 5 months period of time. So this is definitely the case where we are fully committed.

In terms of the Atlas Corp., and that is a platform because Seaspan, we — at Seaspan, we are very proud that we are capable of operating the assets at the same time we own the assets. Versus many of our peers who actually once they own an asset, but they don't really operate the assets. And that's the key difference. That's why I highlighted saying that we are the asset manager, and we are the owner and the operator. So Atlas is a platform where it allows us to be able to further scale our business because we have the ability in terms of operating the assets.

And if you're looking at APR, as an example, I think APR fits very naturally into this Atlas platform. Because one is that the business shares a lot of the similar characteristics in the sense that it is a capital-intensive, if the operating and owner situation where we have the long-term contract and therefore, I think these 2 pieces bears a lot of similarity and also I think in terms of the prospects that is — they owns the good assets and have a lot of growth potential. So from an investment perspective we absolutely focusing on the return and the risk-adjusted return, in a sense that, as I also specifically outlined during our Investor Day presentation, where Seaspan, I think, we are very disciplined in sticking to the investment criteria and those are the investment criterias, is that, first of all, it needs to have the business rationale. And secondly, that it has to have a customer needs and thirdly, it has to have the risk-adjusted return and fourthly, it has to be accretive and fifth is that it has to have the positive impact to the balance sheet.

So in terms of the investment, we will continue to stick to these investment criterias. And only and if only, when we see those type of right business opportunities, has the right rationale that meets these investment criterias, then we will be making that investment decision. And with the container ship space, I think we have a competitive advantage, as I outlined in earlier discussion, those are unparalleled advantages that we have today, namely our — the top quality customer base, our long-term contract, our financing capability, our excellent, consistent operational quality and our platform, the integrated platform, which is scalable, which is flexible and also is efficient.

So therefore, I think that is the sector we will continue to grow. At the same time, we're also looking at other verticals, if and when there's right opportunity that meets our investment criteria.

————————————————– ——————————

Fadi Chamoun, BMO Capital Markets Equity Research – MD & Analyst [21]

————————————————– ——————————

Congrats on strong results this year.

————————————————– ——————————

Bing Chen, Seaspan Corporation – President, CEO & Director [22]

————————————————– ——————————

Je vous remercie.

————————————————– ——————————

Opérateur [23]

————————————————– ——————————

And I'm not showing any further questions at this time. I'd like to turn the call back to Bing Chen for any closing remarks.

————————————————– ——————————

Bing Chen, Seaspan Corporation – President, CEO & Director [24]

————————————————– ——————————

Thank you all very much for your time and participation, and wish you all have a great day.

————————————————– ——————————

Opérateur [25]

————————————————– ——————————

Ladies and gentlemen, this concludes today's conference call. Merci d'avoir participé. You may now disconnect.

Transcription modifiée de la conférence téléphonique sur les résultats de SSW ou présente …
4.9 (98%) 32 votes